rétorquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : retorquer

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin retorquere (« tourner en arrière »).

Verbe [modifier le wikicode]

rétorquer \ʁe.tɔʁ.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Retourner contre son adversaire les raisons, les arguments, les preuves dont il s’est servi.
    • Vous savez vous-même, Bénédict, combien il serait facile de rétorquer cette hyperbolique satire. — (George Sand [Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant], Valentine, 1832)
    • Mrs. Paulina Barnett aurait pu facilement rétorquer cette argumentation, mais il ne lui déplaisait pas d’entendre Jasper Hobson s’exprimer avec cette ardeur. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Chacun doit écouter avec courtoisie l’adversaire […] Exprimons-nous poliment. Rétorquons de même, sans nous départir de sang-froid. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • — Je vais aux chiottes et après je t'invite à prendre une binouse pour fêter ça !
      — Il n'est même pas 9 heures ! C'est tôt pour une bière, rétorqua Maya.
      — (Karen Merran, Il était une fois dans le métro, Éditions Michel Lafon, 2015, chap. 13)
    • Certains rétorquent que les preuves dont on dispose ne suffiraient pas à démontrer une responsabilité criminelle, mais il ne s’agit pas d’un procès criminel et l’incitation à l’insurrection est un crime politique explicitement mentionné dans la Constitution. — (Pierre Martin, Trump: patate chaude pour le Sénat américain, Le Journal de Québec, 26 janvier 2021)

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]