révolutionnaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1790) Dérivé de révolution, avec le suffixe -aire.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
révolutionnaire révolutionnaires
\ʁe.vɔ.ly.sjɔ.nɛʁ\

révolutionnaire \ʁe.vɔ.ly.sjɔ.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui tend à renverser les principes établis ; qui est très novateur.
    • L'article de Burke, Carle et Olson en 1987 fit l'effet d'une bombe: cloner 500 kilobases et même une mégabase d'ADN humain dans la levure, c'était réellement un résultat révolutionnaire. — (Bertrand Jordan, Chroniques d'une séquence annoncée: 1992-2002: dix ans de programme Genome, EDP Sciences, 2003, page 97)
  2. Qui révolutionne
    • Le ski parabolique a été une innovation révolutionnaire. Avec sa taille de guêpe, Il a révolutionné la pratique du ski.
  3. Qui a rapport aux révolutions politiques, qui est favorable à ces révolutions.
    • Ainsi on ne pourrait plus contester qu'il y ait une opposition absolue entre le syndicalisme révolutionnaire et l’État ; cette opposition prend en France la forme particulièrement âpre de l’antipatriotisme. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, page 152)
    • Il est arrivé qu'une révolution, faite par des millions de pauvres gens dans un esprit égalitaire, avec une idéologie socialiste, ayant remporté une victoire complète, s'est trouvée confisquée par les parvenus qu'elle avait installés dans tous les rouages de l'État, et d'abord dans ceux du parti révolutionnaire. — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • La tête du cortège, c'était nous, c'est-à-dire Germinal, la jeunesse syndicaliste derrière son drapeau noir. C'est ici qu'étaient groupés les éléments les plus ardemment révolutionnaires de la jeunesse du pays. — (Christian Dupuy, Saint-Junien, un bastion anarchiste en Haute-Vienne, 1893-1923, Presses universitaires de Limoges, 2003, page 125)
  4. (Spécialement) (France) (Histoire) Relatif à la Révolution française.
    • Son père, président du tribunal révolutionnaire, s’était fait remarquer par tant d’énergie, que le pays ne fut pas tenable pour lui lorsque son père, assez méchant avocat, eût péri sur l’échafaud après le 9 thermidor. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Si profond était le fossé entre la bourgeoisie manufacturière et les ouvriers du textile que les luttes révolutionnaires, dans Sedan, prirent comme nulle part ailleurs le caractère d'un conflit entre classes. — (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
révolutionnaire révolutionnaires
\ʁe.vɔ.ly.sjɔ.nɛʁ\

révolutionnaire \ʁe.vɔ.ly.sjɔ.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Politique) Partisan de la révolution politique.
    • En 1872, un écrivain belge recom­mandait de remettre en honneur les exorcismes, qui lui semblaient être un moyen efficace pour combattre les révolutionnaires. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, page 28)
    • Et à côté de ces grands hommes, des révolutionnaires de moindre envergure parmi lesquels se glissent, à l’exemple des insectes qui prennent la couleur de la terre ou des arbustes parmi lesquels ils vivent, des déséquilibrés, des demi-fous, des demi-criminels. — (Enrico Ferri, Les criminels dans l'art et la littérature, 2021, page 93 (côte corrigé en côté))
    • Admettre cette préséance, c'est léser l'esprit républicain, porter atteinte aux principes de 89, faire fi des sacrifices consentis par les révolutionnaires de 1830 à 1871, c'est accepter de voir rétablir les iniquités qu'ils ont combattues au prix de leur sang ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Rédigé dans la fébrilité par un intellectuel ayant le goût de la théorisation, ce guide bien écrit du parfait révolutionnaire sera lu, médité et parfois même appliqué par une génération de jeunes tentés par l’engagement. — (Pierre Vayssière, Les révolutions d'Amérique latine, Éditions du Seuil, 1991, page 175)
    • Dès sa prime jeunesse, l'Histoire a été bousculée par bien des révolutionnaires mais, bonne fille, elle en a toujours pris son parti tôt ou tard. — (Irène de Buisseret, Deux langues, six idiomes, Ottawa, Carlton Green, 1975, page 225)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]