rêveur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De rêver, avec le suffixe -eur.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin rêveur
\ʁɛ.vœʁ\

rêveurs
\ʁɛ.vœʁ\
Féminin rêveuse
\ʁɛ.vøz\
rêveuses
\ʁɛ.vøz\

rêveur \ʁɛ.vœʁ\

  1. Qui rêve ; qui s’entretient de ses imaginations.
    • (Figuré)On lit ce livre absolument comme au bord de la cascade on entendrait, rêveur, le gazouillement des eaux. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.133)
    • Bertuccio, qui le voyait rêveur, monta sans rien dire sur le siège auprès du cocher. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 582)
  2. Qui marque ou qui exprime la rêverie.
    • Marandier alluma une cigarette et suivit d'un regard rêveur les volutes bleues qui serpentinaient vers le plafond. — (Maurice Ciantar, La Mongolique, Gallimard, 1949, p.295)
    • Arrivé la veille au matin en Argentine (…), il a la mélancolie rêveuse que provoque parfois le jetlag et, durant les deux jours de vagabondage qu'il nous accordera, cette saudade ne le quittera pas, […]. — (Philippe Azoury, Macadam à deux voix, dans — (Libération (journal)), n° 9532, cahier cinéma, p. II, 4 janvier 2012)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rêveur rêveurs
\ʁɛ.vœʁ\

rêveur \ʁɛ.vœʁ\ masculin masculin (équivalent féminin : rêveuse)

  1. Personne qui rêve, qui s’entretient de ses imaginations.
    • La plupart des gens en prennent leur parti malgré les imperfections sociales dont ils souffrent, et traitent de rêveurs et d’utopistes ceux qui prévoient les changements et travaillent à en hâter la réalisation. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • Que la réalité ne corresponde pas au rêve, seuls les naïfs s'en étonneront. D'abord, il y eut autant de rêves que de rêveurs. […]. Enfin, et surtout, si les hommes pouvaient réaliser leurs utopies, cela se saurait. — (Élie Barnavi, L'Europe comme utopie, dans Marianne (magazine) du 13 août 2011, p. 81)

Traductions[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]