rôtir le balai

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de rôtir et de balai.

Locution verbale [modifier le wikicode]

rôtir le balai \Prononciation ?\ (se conjugue → voir la conjugaison de rôtir)

  1. Être réduit, faute de bois, à brûler le balai pour se chauffer.
  2. (Figuré) Mener une vie misérable, végéter dans la médiocrité.
    • Il comprit, quand il fut sans un rond, qu’il n’allait pas fort, qu’il bambochait trop, qu’il tournait mal, qu’il rôtissait son balai, qu’il n’avait qu’instincts dissolus. — (Georges Perec, La Disparition, Gallimard, Paris, 1969)
  3. (Familier) (Figuré) En parlant d'une femme, mener une vie de libertinage.
    • Les mauvaises langues disent que cette femme, aujourd’hui si austère, a longtemps rôti le balai.
    • Elle n’avait jamais rôti de balai que dans des sous-préfectures ou des villes de garnison, ce qui exige évidemment de la cuisse mais surtout un sens profond des affaires et une solide imagination, y compris la connaissance des deux mondes superposés. — (Jean Giono, Un Roi sans divertissement, La Table ronde, Paris, 1963)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]