rabâchage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de rabâcher, avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rabâchage rabâchages
\ʁa.ba.ʃaʒ\

rabâchage \ʁa.ba.ʃaʒ\ masculin

  1. (Familier) Défaut de celui qui rabâche.
    • Il est sujet au rabâchage.
  2. (Familier) Discours, écrits de celui qui rabâche.
    • Elle ne pouvait placer dix paroles sans retomber dans des rabâchages sur ce qu’il disait, sur ce qu’il faisait.. — (Émile Zola, Nana, 1881)
    • Arrivé à ce point de ses rabâchages, forcément il déviait sur l’abbé Gévresin qui l’obligeait, malgré ses indésirs, à communier. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • « T’occupe pas de ça, travaille. » Le discours maternel remet tout en place. Contraignant, mais rassurant. Pourtant il a dû laisser des traces, ce rabâchage entendu pendant douze ans, qui exalte le don de soi et le sacrifice. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 354)
    • Sauf que, quand on a dans les oreilles depuis presque un an les rabâchages covidesques des médias, on n'en peut simplement plus. — (Patrick Huchet, Liberté de la presse, 2 décembre 2020, dans Humeurs covidiennes, Le Lys Bleu Éditions, 2021)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]