raccommoder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Verbe dérivé de accommoder avec le préfixe re-.

Verbe [modifier]

raccommoder \ʁa.kɔ.mɔ.de\ transitif, intransitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se raccommoder)

  1. Remettre en ordre, réparer.
    • Enfin, un homme qui raccommodait une charrue nous devina assez pour nous répondre ; il nous indiqua presque clairement notre chemin. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 155, 2012)
    • Il a tellement gâté ses affaires, qu’on aura bien de la peine à les raccommoder.
    • L’affaire était en bonne voie, mais il l’a compromise par sa maladresse et je ne sais comment on pourra la raccommoder.
  2. Redonner une bonne opinion de.
    • Cela me raccommode avec les voyages.
  3. Remettre d’accord des personnes qui s’étaient brouillées, réconcilier.
    • Un malentendu les avait séparés : on les a raccommodés.
    • Le mari et la femme se sont raccommodés.
  4. Réparer, remettre en bon état. Note : Par rapport à réparer, il se dit surtout des petites réparations.
    • Son pied gauche, dont l'orteil rongeait la chaussette dix fois raccommodée, déchiquetant les mailles et creusant sa trouée, le faisait souffrir cruellement. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 9)
    • Pourvu que je lui raccommode son linge, reprise ses chaussettes et lui fricasse de la cuisine à la mode corse, il n'en désire pas davantage. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Faire raccommoder la selle d’un cheval.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]