raccommoder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Verbe dérivé de accommoder avec le préfixe re-.

Verbe [modifier]

raccommoder \ʁa.kɔ.mɔ.de\ transitif, intransitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se raccommoder)

  1. Remettre en ordre, réparer.
    • Enfin, un homme qui raccommodait une charrue nous devina assez pour nous répondre ; il nous indiqua presque clairement notre chemin. (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 155, 2012)
    • Il a tellement gâté ses affaires, qu’on aura bien de la peine à les raccommoder.
    • L’affaire était en bonne voie, mais il l’a compromise par sa maladresse et je ne sais comment on pourra la raccommoder.
  2. Redonner une bonne opinion de.
    • Cela me raccommode avec les voyages.
  3. Remettre d’accord des personnes qui s’étaient brouillées, réconcilier.
    • Un malentendu les avait séparés : on les a raccommodés.
    • Le mari et la femme se sont raccommodés.
  4. Réparer, remettre en bon état. Note : Par rapport à réparer, il se dit surtout des petites réparations.
    • Son pied gauche, dont l'orteil rongeait la chaussette dix fois raccommodée, déchiquetant les mailles et creusant sa trouée, le faisait souffrir cruellement. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 9)
    • Pourvu que je lui raccommode son linge, reprise ses chaussettes et lui fricasse de la cuisine à la mode corse, il n'en désire pas davantage. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Faire raccommoder la selle d’un cheval.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]