racontar

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot composé de raconter avec le suffixe -ard (mais la variante racontard est considérée comme une faute !).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
racontar racontars
\ʁa.kɔ̃.taʁ\

racontar \ʁa.kɔ̃.taʁ\ masculin

  1. (Familier) (Surtout au pluriel) Commérage, nouvelle qui ne repose sur rien de sérieux.
    • Le livre se rachète par les personnages épisodiques, par les racontars sur la vie des femmes illégitimes de ces messieurs. — (Paul Lafargue, Sapho, paru dans Le Socialiste, 2 janvier 1886)
    • On peut attribuer à l’imagination d’historiens ignorants les racontars absurdes, très propres à exciter notre méfiance, tels par exemple que l’histoire de Pythagore et du marteau de forge qui rendait un son dont la hauteur était dans le rapport de son poids. — (Ernst Mach, trad. Emile Bertrand, La Mécanique, Librairie scientifique A. Hermann, Paris, 1904, page 10)
    • Nous en avons assez des dentellières et de leurs racontars, et nous remontons vers la ville haute. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • Ils n'observaient plus la moindre prudence désormais; Nazira bravait ouvertement les racontars de ses voisines, les soupçons de son époux. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Tu sais même qu'on a parlé de suicide. Elles ont fait courir le bruit d'une congestion pour couper les racontars. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 35)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]