ragot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Adjectif, nom 1) (1392) Apparait comme substantif avec le sens de « cochon de lait » ; (1655) « jeune sanglier » ; (1609) prend le sens adjectival de « court et gros ». Voir ragoter pour des explications sur le radical.
(Nom 2) (1767) Déverbal de ragoter.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin ragot
\ʁago\
ragots
\ʁago\
Féminin ragote
\ʁagɔt\
ragotes
\ʁagɔt\

ragot \Prononciation ?\ masculin

  1. Petit, rabougri.
    • Une femme ragote.
    • C’était un petit homme gros, ragot, bouffi, trapu, rouge comme une cerise. — (Eugène Sue, Arthur, Journal d’un inconnu, 1839)

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
ragot ragots
\ʁa.ɡo\

ragot \ʁa.ɡo\ masculin

  1. Personne petite et boulotte.
    • Ils virent un âne chargé d'un sac (…). Suivait un bonhomme, un ragot, aux épaules en boule. — (Pourrat, Gaspard, 1925, p. 209)
  2. (Chasse) Sanglier qui a quitté les compagnies, mais qui n’a pas encore trois ans faits.
    • C’est au moment où, accroupi devant le brasier où nous cassions la croûte, que nous avions ce dialogue, et à peine le Vieux avait-il fini sa phrase qu’un fracas de branches éclatait à moins de trente mètres de notre campement et qu’une bande de sangliers, des ragots de deux ans, traversait la coupe en frâchant tout sur son passage. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, p. 76-77)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
ragot ragots
\ʁa.ɡo\
Deux personnes en train de raconter des ragots.

ragot \ʁa.ɡo\ masculin

  1. (Familier) Racontar malveillant.
    • Quoi qu'en pensent les sociologues officiels, les classes inférieures ne sont nullement condamnées à vivre des ragots que leur abandonnent les classes supé­rieures. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.327)
    • Le démon recourt à des calomniateurs pour nuire à François. Maintes fois l'évêque de Genève a fait l'objet de calomnies et de ragots de la part de certains ministres du culte réformé. — (Gilles Jeanguenin, Saint François de Sales: son combat contre le démon, page 38, Éditions de l'Emmanuel, 2009)
    • Ce sont des ragots, monsieur, dont je ne veux pas vous importuner. — (Jean-Paul Sartre, La Nausée, page 154, Éditions Gallimard folio, 1938.)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]