rebéquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : rebèquer

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de re- et becquer.

Verbe [modifier le wikicode]

rebéquer \ʁə.bɛ.ke\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rebéquer)

  1. (Familier) Répondre et tenir tête à un supérieur ; plus généralement, se piéter contre.
    • M. Simon, auteur d’une traduction du Nouveau Testament que M. le Cardinal de Noailles et M. de Meaux condamnèrent par des instructions pastorales…. il se rebéqua par des remontrances. [Saint-Simon, Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon]
    • Sa fatuité [de Lanjamet] se rebéquait à l’écart en insolence, mais ménagée avec art, quand il n’était pas content des gens. [Saint-Simon, Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon]
    • J'eus un peu de peine à passer à la profession, parce que je rebéquais trop aux affronts. [J. Bruslé, Lucien en belle humeur, t. I, p. 181, dans POUGENS]
    • Mais là où je me rebèque, c'est quand je vois l'Espagne damer le pion à la France et la faire tomber ainsi au rang de fille cadette [de l'Église]. – (Roger Peyrefitte, Les clés de saint Pierre, 3ème partie, chap. III ; Éditions Flammarion, Paris, 1955, page 199.)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]