refréner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : réfréner

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin refrenare « arrêter au moyen d’un frein ».

Verbe[modifier]

refréner transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Rare) Ralentir.
    • Grâce à la présence d'arbres d'âges différents, la forêt se régénère naturellement sous le couvert des plus grands qui refrènent la végétation concurrente. (Adrien BailDans le Morvan, au chevet de la forêt feuillue – Journal La Croix, page 22, 1er juillet 2016)
  2. (Figuré) Réprimer.
    • […] ; il faudra refréner cette licence de mœurs, qui est un scandale pour toute la chrétienté. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Une colère sourde et terrible, qu’il tentait vainement de refréner, l’envahit et le domina. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Mais alors la vie casanière des miens m'était insupportable et j'avais beau refréner mon premier mouvement de révolte, tout, aussitôt en moi, la dénonçait. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Moyennant quoi rien ne réfrénait sa connardise que le manque d'imagination. Il ne faisait de doute pour personne que le connard n’était pas réformable. (François Bégaudeau, Vers la douceur, Gallimard, 2009, p.59)

Variantes[modifier]

Dérivés[modifier]

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]