rembarrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

rembarrer \ʁɑ̃.ba.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Repousser rudement, en parlant des personnes.
    • Bien qu’il eût ainsi rembarré son interlocuteur, en lui retournant son épithète, cela ne lui suffit pas et il envoya contre lui une dénonciation anonyme. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925, page 273)
    • Et si vous lui disiez qu’une fois le doigt dans l’engrenage, la main, le bras y passent et que le corps tout entier est happé, broyé, croyez-vous qu’il vous rembarrerait ? Venant d’un homme comme vous l’argument porterait. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927).
    • Avant l’accident, les parents aussi étaient des parents ordinaires. Ils n’accordaient pas au petit garçon plus d’attention qu’il ne fallait ; ils rembarraient ses fantaisies, ils commandaient, ils punissaient. — (Léon Frapié, Le tyran, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 124)
    • Du jour au lendemain, on était devenus des adultes, à qui les parents pouvaient enfin transmettre, sans être rembarrés, leur savoir des choses pratiques de la vie, économies, garde d’enfants, nettoyage des parquets. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 97)
  2. (Berry) Stopper un troupeau en faisant barrage[1].
  3. (Auvergne) Border un lit.[2]
    • Rembarrer un lit, c'est le border, c'est à dire replier sous le matelas le bord des draps et de la couverture. — (H.-F. Jaubert, Glossaire du centre de la France, Éditions Napoléon Chaix, Paris, 1855)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Références[modifier le wikicode]

  1. Jean-Baptiste Luron, Causer comme cheux nous : Glossaire du parler populaire local de Centre-Berry, Éditions du Terroir, Sury-en-Vaux, 1999, pp. 198-222
  • [2] Les thématiques Littré : Le vocabulaire du français de province, sous la direction de Claude Blum, Éditions Garnier, 2007.
  • [2] Claude Duneton, le guide du français familier, Éditions du Seuil, 1998.
  • [2] Karl-Heinz Reichel, Grand dictionnaire général auvergnat-français, Éd. Créer, 2005.