remplaçable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1786)[1] Mot dérivé de remplacer avec le suffixe -able.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
remplaçable remplaçables
\ʁɑ̃.pla.sabl\

remplaçable \ʁɑ̃.pla.sabl\ masculin et féminin identiques

  1. Que l'on peut remplacer.
    • En observant ces étroites relations, le docteur Hofmann fut conduit à essayer de remplacer dans la rosaniline l'hydrogène par d'autres radicaux que le phényle. Il essaya d'y introduire l'éthyle, en faisant digérer de la rosaniline avec de l'iodure d'éthyle, et il réussit effectivement à substituer trois molécules d'éthyle aux trois d'hydrogène qui étaient remplaçables. — (W.-H. Perkin, « Diverses couleurs de l'aniline, du phénol et de la naphtaline - Application des couleurs de la houille aux arts », dans Le Moniteur scientifique du 15 mars, vol. 11 de la collection, 2e série, tome 6, Paris : chez M. Quesneville, 1869, p. 266)
    • A priori, un nom est très peu remplaçable par un verbe ; un peu remplaçable par n'importe quel autre nom ; beaucoup remplaçable par un nom de sens voisin. — (Jean Paul Benzécri, Pratique de l'analyse des données: Abdi, H. et al. Linguistique & lexicologie, éditions Dunod, 1979, page 66)
    • Vous pouvez remplacer ou ajouter un périphérique remplaçable à chaud sur un serveur de supports Backup Exec sans avoir à redémarrer le serveur. — (Gilles Lemaître, Backup exec pour Windows server: sauvegarde et restauration des systèmes d'informations, Éditions ENI, 2007, page 97)

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « quoique souvent reconnu d’une utilité réelle et non remplaçable. » Voyage philosophique d’Angleterre, fait en 1783 et 1784, tome I, Londres, 1786, page 208.