rencoignement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot dérivé de rencoigner avec le suffixe -ment

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rencoignement rencoignements
\ʁɑ̃.kwa.ɲə.mɑ̃\
ou \ʁɑ̃.kɔ.ɲə.mɑ̃\

rencoignement \ʁɑ̃.kwa.ɲə.mɑ̃\ ou \ʁɑ̃.kɔ.ɲə.mɑ̃\ masculin

  1. (Extrêmement rare) Action de rencoigner ou de se rencoigner ; résultat de cette action.
    • Le groupement des silhouettes des gens sur une impériale d'omnibus ou de chemin de fer, leurs rencoignements dans l'intérieur de ces voitures; […]: tels sont les spectacles qu’il aime et qu'il excelle à reproduire. — (Duranty, « Daumier », dans la Gazette des beaux-arts, vol. 17 - 2e période, Paris, 1878, p. 528)
    • […], et il me sembla qu'il allait parler, mais la tête eut soudain le rencoignement nocturne d'une bête de terrier éblouie par le jour et la nouvelle coula silencieusement dans les profondeurs. — (Julien Gracq, Le rivage des Syrtes, éd. Corti, 1951, p. 305)
    • (Figuré)Cette chose vraie ou œuvre, l'existant ne peut s'y rapporter, et la saisir comme occasion pour son œuvre propre, pour la connaissance, que s'il se veut lui-même une telle chose vraie. Et donc s'il s'arrache à son rencoignement initial de chose fausse, close sur soi, mélancolique, et s'il s'établit en relation avec cette chose vraie qui est occasion. — (Alain Juranville, L'événement, tome 1 : Nouveau traité théologico-politique, Presses Universitaires de France, 2015)
  2. (Rare) Endroit où l'on peut se rencoigner.
    • Un grand jour blanc, sinistre, y tombait des toits crevés, faisant cligner comme un oiseau de nuit la caverne violée de la profonde maison paysanne, avec ses secrets pauvres et compliqués, le rencoignement peureux de son alcôve, ses caches à provisions, avec le suint de ses murs fumeux, […]. — (Julien Gracq, « La Route », dans le recueil La Presqu'île, éd. Corti, 1970, p. 20)
    • […] ; les femmes tricotaient ; nous, les gamins, nous étions allongés par terre, sur les pavés, dans les rencoignements de la vaste cheminée. — (Yves Dupuis, La mare aux bulles, éd. La Pensée Universelle, 1978, page 87)
    • Il est à son rencoignement, assis le dos au mur. C’est lui que je vois en premier ce soir, lui et personne d’autre. — ( Jean-Marie Le Clézio, Fantômes dans la rue, nouvelle, 2000, page 3.)
    • Une quatrième était là, à présent, aspirée de l’ombre et du rencoignement de la maison. Son irruption produisit une réaction – la première – de la femme : […]. — (Pierre Pelot, Si loin de Caïn, éd. Bragelonne Classic, 2013)

Variantes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]