repousser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Composé de re- et pousser.

Verbe [modifier]

repousser \ʁǝ.pu.se\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Pousser en arrière, rejeter ; faire reculer quelqu’un, écarter de soi quelque chose.
    • Tous étaient debout, […], car ils étaient décidés à repousser les troupes assaillantes, eux qui, deux ans plus tôt, avaient été sabrés par les dragons à Bélair, aux portes de Charleville. — (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
    • Il empoigna Bert par l’épaule, et le secoua vigoureusement, accompagnant ses gourmades d’objurgations irritées et le repoussant avec violence en arrière. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 349 de l’éd. de 1921)
    • Dans les villages, les mechtas, des volontaires issus de toutes les couches sociales, s’organisaient eux-même en groupe d’autodéfense pour repousser les attaques des tueurs. — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p.22, France-Empire, 1963)
    • Un corps chargé d’électricité négative repousse au-delà de la verticale un corps chargé de la même électricité.
  2. Rejeter ; refuser.
    • Nos pères étaient donc plus sages que nous lorsqu’ils repoussaient l’idée des courses. En 1820 il se présentait seulement sur nos hippodromes 120 concurrents se disputant 60 prix. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Philippe se félicitait de son flair et mourait d’envie de serrer contre lui les rondeurs à la fois dissimulées et révélées par la robe moulante. Elle repoussa ses avances avec une pudeur de violette, qui ne fit que la lui rendre plus désirable. — (Celia Brayfield, Perles, Albin Michel, 1990, p.181)
  3. (Rare) Pousser de nouveau.
    • Pousser et repousser un objet.

repousser intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Physique) Exercer une force, une pression.
    • Ce ressort repousse trop, ne repousse pas assez, Il a trop ou trop peu de force.
    • Ce fusil repousse, La crosse donne rudement contre l’épaule de celui qui tire.
  2. Inspirer le rejet, le dégoût.
    • Il a une figure qui repousse, des manières qui repoussent, Il a une figure, des manières qui inspirent de l’éloignement, de l’aversion, qui causent de la répugnance.
  3. Reprendre sa croissance, pousser de nouveau.
    • Il faut couper cet arbre, il repoussera du pied.
    • Étêtez cet arbre, il repoussera bientôt.
    • Ces ormes repoussent déjà.
    • On lui a rasé la tête, afin que ses cheveux repoussent mieux. On dit transitivement, dans un sens analogue :
    • Cet arbre, cette plante, etc., a repoussé de plus belles branches, de nouvelles feuilles, etc.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]