reprendre ses esprits

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution verbale [modifier]

reprendre ses esprits \Prononciation ?\ (se conjugue, voir la conjugaison de reprendre)

  1. (Familier) Sortir de la torpeur, de la somnolence, du sommeil ou de la pâmoison.
    • Et lors, dit un vieux Auteur, qu’elles se sont rassasiées de leurs plaisirs, elles mouillent avec de l’eau froide les pieds de leurs maris, qui par ce moyen se réveillent & reprennent leurs esprits sans se souvenir de ce qui s’est passé. — (Charles Noblot, Géographie universelle, historique et chronologique, ancienne et moderne, Paris : Vilette fils, 1725, t. 5, p. 273)
    • Du reste , après avoir bien repris mes esprits , après avoir bien appellé ma philosophie d’une part et ma gaité de l’autre à mon secours, je me prêtai à tout. — (L’heureux accident (conte), dans L’Esprit des journaux français et étrangers, Bruxelles : Weissebruch, mars 1808, t. 3, p. 197)
    • Le jour naissait. Feempje se dressa sur son séant et ne reprit lourdement ses esprits qu’après quelques minutes. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 56)
    • D’un seul coup, mes paupières s'ouvrirent. Vérifiant tout autour de moi dans la précipitation, que Josh n’était plus là. Je répétais, lorsque j’avais repris mes esprits, que jamais je ne serais en paix. — (Krys S. T., L’ange de mes nuits, Publibook, 2013, p. 450)

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]