restanque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIe siècle) De l’occitan restanca, issu du latin stare, rester.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
restanque restanques
\ʁɛs.tɑ̃k\

restanque \ʁɛs.tɑ̃k\ masculin et féminin identiques

  1. (Provence) (Ardèche) Mur de retenue à deux parements construit dans le lit d'un torrent, comme un barrage, pour pouvoir créer une terrasse cultivable par atterrissement.
    • [il] y a deux fossés dans ladite propriété du costé du midy causés par le débordement desdites eaux de la longueur de 30 cannes chacun et profonds de 5 pans qu'il faut combler et y faire des restanques. — (rapport pour un devis de construction du XVIIIe siècle à Saint-Martin-de-Castillon).
  2. (Par extension) Mur de pierres sèches soutenant une terrasse de culture.
    • Qu’il pleuve ! pria-t-elle à voix haute en gravissant la volée de marches qui conduisait à sa petite terrasse en restanque. — (Frédérick d'Onaglia, Cap amiral, 2012)
  3. (Par métonymie) Cette terrasse.
    • Entrant par l’allée sans portail, je me laissai pénétrer de la joie rustique de cette végétation un peu retournée au sauvage : je sautai comme une chèvre, de restanque en restanque, suivie de mes chiens — (Thyde Monnier, Moi : Sur la corde raide, 1951).

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]