restaurateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin restaurateur
\ʁɛs.tɔ.ʁa.tœʁ\
restaurateurs
\ʁɛs.tɔ.ʁa.tœʁ\
Féminin restauratrice
\ʁɛs.tɔ.ʁa.tʁis\
restauratrices
\ʁɛs.tɔ.ʁa.tʁis\

restaurateur masculin

  1. Qui répare ou qui rétablit.
    • La dentisterie restauratrice en rapport avec le parodonte comprend la prothèse fixée pour le traitement de l’édentement et la prothèse unitaire ou l’odontologie restauratrice, collée ou scellée. (Alain Borghetti & ‎Virginie Monnet-Corti, Chirurgie plastique parodontale, Cahiers de prothèses éditions, 2008, p.305)

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin restaurateur
\ʁɛs.tɔ.ʁa.tœʁ\
restaurateurs
\ʁɛs.tɔ.ʁa.tœʁ\
Féminin restauratrice
\ʁɛs.tɔ.ʁa.tʁis\
restauratrices
\ʁɛs.tɔ.ʁa.tʁis\

restaurateur masculin

  1. Celui, celle qui répare, qui rétablit. — Note : Il s'emploie surtout au figuré et ne se dit guère, au sens propre, qu’en parlant des villes, des monuments publics ou des œuvres d’art.
    • Le restaurateur du Louvre ne borne pas sa gloire à terminer la façade , il fait abbattre en même-tems les masures qui embarrassoient la grande cour, […]. (Journal Œconomique, ou Memoires, notes et avis sur l'Agriculture, les Arts , le Commerce , Paris : Antoine Boudet, mars 1756, p.103)
    • Avec ses recettes, Lamberti est devenu le patriarche des restaurateurs de peinture. (Adrien Goetz, Intrigue à Venise, Éd. Grasset Fasquelle, 2012, chap.5)
    • A ces paroles nous ajouterons le passage suivant de La Serna : « Marguerite d'Autriche peut être regardée comme la restauratrice des lettres dans la Belgique : simple régente de quelques provinces, elle fit plus par son zèle et par son amour pour le progrès des arts, que de grands monarques malgré l'étendue de leurs moyens. » (André Van Hasselt, Essai sur l'histoire de la Poésie française en Belgique, dans les Mémoires couronnés par l'Académie Royale des Sciences et Belles-Lettres de Bruxelles , Bruxelles : M. Hayez, 1838, vol.13, p.157)
    • Voilà l'ancien révolutionnaire, député de la Convention sous Robespierre, enrôlé sous la bannière de l’auteur du coup d’État du 2 décembre, restaurateur d'une monarchie ! (Georges Valance, Haussmann le grand, Éditions Flammarion, 2011)
  2. Celui qui tient un restaurant.
    • […] au lieu d'aller chercher une subsistance moins saine et moins économique chez des industriels qu'on a baptisé bien à tort du nom de restaurateurs. (Paul Gleyrose, Monographie de la commune de Peyrusse (Aveyron), dans Monographies de communes, concours ouvert en 1897 par la Société des agriculteurs de France, Paris & Lille : J. Lefort - A. Taffin-Lefort, successeur, 1898, p.181)
    • (Par apposition)La relation de la détaillante avec les femmes restauratrices est très personnalisée, car elle met enjeu une quantité importante d'igname et la vente se fait surtout à crédit. (Jean Adanguidi, Réseaux, marchés et courtage: la filière igname au Bénin (1990-1997), LIT Verlag Münster, 2001, p.230)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du français restaurateur.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
restaurateur
\ˌɹɛs.tɚ.əˈtɝ\
restaurateurs
\ˌɹɛs.tɚ.əˈtɝz\

restaurateur

  1. Restaurateur.