rester

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle) Emprunté au latin restare, formé du préfixe augmentatif re- et de stare, « se tenir debout, se tenir ferme ».

Verbe[modifier]

rester \ʁɛs.te\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Continuer d’être à un endroit ou dans un état.
  2. Continuer à exister, perdurer, persister.
    • L’hiver restera plus longtemps cette année.
  3. Subsister par rapport à quelque chose qui a disparu.
    • La tache de sang reste sur le vêtement.
    • Voilà ce qui reste du dîner.
  4. Continuer à être, en parlant de sentiments, de comportements.
    • Un malentendu existe entre lui et les simples mortels. […]. Il arbore superbement un scepticisme, un snobisme de décadence qui leur reste inaccessible et fermé. (Anatole Claveau, Le Tout-Paris, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.31)
  5. (Impersonnel) (Il reste (à quelqu’un) quelque chose) Il y a encore (quelque chose), les autres n’existant plus.
    • Il me reste néanmoins quelque inquiétude sur le retardement de celle que vous devriez avoir reçue. (Samuel Richardson, Histoire de Miss Clarisse Harlove, Lettre 77, traduit par l’Abbé Prévost, 1846)
    • Il ne lui reste que l’espérance.
  6. (Impersonnel) (Il reste (à quelqu’un) à faire quelque chose) Il faut encore (faire quelque chose).
    • […] il reste à examiner si mon système remédie en effet à tous ces défauts sans en introduire d’équivalents, et c’est à cet examen que ce petit ouvrage est destiné. (Jean-Jacques Rousseau, Dissertation sur la musique moderne, 1743)
    • Il me reste à vous dire que ce Prévan, que vous connaissez peu, est infiniment aimable, & encore plus adroit. (Pierre Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses, Lettre 70, 1869)
    • Que me reste-t-il à faire ?
  7. (Impersonnel) (Il reste que, ou Reste que) Il est quand même vrai que.
    • Il reste que Victor Hugo a été préoccupé des questions philosophiques, sociales et morales. (René Doumic, Victor Hugo et ses récents critiques, 1901)
    • Reste que les atteintes contre les biens baissent spectaculairement, alors que les atteintes contre les personnes augmentent, de façon plus discrète. (Johannes Franck, La délinquance a baissé de plus de 6% en 1995, Libération, 1996-02-07)
    • Mais reste que, après une grosse chute de neige, ils sont nombreux à délaisser ces complexes pour se précipiter hors-piste au mépris de toute sécurité. (Annie Barbaccia, Pour tous les âges, Le Figaro, 2008-02-04)
  8. (Nord), (Wallonie), (Québec) Habiter.
    • Tu sais où elle reste ? interrogea-t-elle. (Maxence Van der Meersch, La Maison de la dune, ebooksgratuits.com)
    • Elle reste sur la rue Faillon.
Note[modifier]

Le verbe rester se conjugue avec l’auxiliaire être pour former les temps composés de la voix active.

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Verbe[modifier]

rester \Prononciation ?\ transitif (conjugaison)

  1. Variante de reter.

Références[modifier]