rester

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xiie siècle) Emprunté au latin restare, formé du préfixe augmentatif re- et de stare, « se tenir debout, se tenir ferme ».

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

rester /ʁɛs.te/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Continuer d’être à un endroit ou dans un état.
    • Plût aux dieux que Teresa fût restée muette elle aussi ! Elle ne cessait de crier : « […] ». (Pierre Louÿs, Trois Filles de leur mère, 1926)
    • Restez ici, je vous rejoindrai tout à l’heure.
  2. Continuer à exister, perdurer, persister.
    • L’hiver restera plus longtemps cette année.
  3. Subsister par rapport à quelque chose qui a disparu.
    • La tache de sang reste sur le vêtement.
    • Voilà ce qui reste du dîner.
  4. (Impersonnel) (Il reste (à qqn) qqch) Il y a encore (quelque chose), les autres n’existant plus.
    • Il ne lui reste que l’espérance.
    • Il me reste néanmoins quelque inquiétude sur le retardement de celle que vous devriez avoir reçue. (Samuel Richardson, Histoire de Miss Clarisse Harlove, Lettre 77, traduit par Abbé Prévost, 1846)
  5. (Impersonnel) (Il reste (à qqn) à faire qqch) Il faut encore (faire quelque chose).
    • Que me reste-t-il à faire ?
    • […] il reste à examiner si mon système remédie en effet à tous ces défauts sans en introduire d’équivalents, et c’est à cet examen que ce petit ouvrage est destiné. (Jean-Jacques Rousseau, Dissertation sur la musique moderne, 1743)
    • Il me reste à vous dire que ce Prévan, que vous connaissez peu, est infiniment aimable, & encore plus adroit. (Pierre Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses, Lettre 70, 1869)
  6. (Impersonnel) (Il reste que, ou Reste que) Il est quand même vrai que.
    • Il reste que Victor Hugo a été préoccupé des questions philosophiques, sociales et morales. (René Doumic, Victor Hugo et ses récents critiques, 1901)
    • Reste que les atteintes contre les biens baissent spectaculairement, alors que les atteintes contre les personnes augmentent, de façon plus discrète. (Johannes Franck, La délinquance a baissé de plus de 6% en 1995, Libération, 1996-02-07)
    • Mais reste que, après une grosse chute de neige, ils sont nombreux à délaisser ces complexes pour se précipiter hors-piste au mépris de toute sécurité. (Annie Barbaccia, Pour tous les âges, Le Figaro, 2008-02-04)
  7. (Québec) Habiter.
    • Elle reste sur la rue Faillon
Note[modifier | modifier le wikicode]

Le verbe rester se conjugue avec l’auxiliaire être pour former les temps composés de la voix active.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

rester /Prononciation ?/ transitif (conjugaison)

  1. Variante de reter.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (rester)