Aller au contenu

retapage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Dérivé de retaper, avec le suffixe -age.
Singulier Pluriel
retapage retapages
\ʁə.ta.paʒ\

retapage \ʁə.ta.paʒ\ masculin

  1. Réparation plus ou moins grossière, rafistolage.
    • Pour la narration française, je réussis aussi par le retapage et le ressemelage, par le mensonge et le vol.
      Je dis dans ces narrations qu’il n’y a rien comme la patrie et la liberté pour élever l’âme.
      Je ne sais pas ce que c’est que la liberté, moi, ni ce que c’est que la patrie. J’ai été toujours fouetté, giflé, — voilà pour la liberté ; — pour la patrie, je ne connais que notre appartement où je m’embête, et les champs où je me plais, mais où je ne vais pas.
      — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
    • Flaubert lui avait persuadé que le premier jet n’est pas le bon. Or, c’est le contraire qui est vrai, et remettre cent fois sur le métier son ouvrage (selon le précepte absurde de Boileau) est le plus sûr moyen d’engendrer un monstre de retapage, sans chaleur et sans vigueur. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Vingt-neuf mois d’exil, Grasset, réédition Le Livre de Poche, page 469)
    • Une fois, nous fûmes coincés par la tempête au refuge Vallot. Ceux qui connurent l’ancienne cabane avant les retapages successifs dont on la consolida par la suite comprendront très bien les délices de la situation. — (Samivel, L’amateur d’abîmes, 1940, réédition Le Livre de Poche, page 118)

Modifier la liste d’anagrammes