retentissement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de retentir avec le suffixe -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
retentissement retentissements
\ʁə.tɑ̃.tis.mɑ̃\

retentissement \ʁə.tɑ̃.tis.mɑ̃\ masculin

  1. Bruit, son rendu, renvoyé avec plus ou moins d’éclat.
    • Cette chute dont le retentissement arriva jusqu’à Maurice, loin de l’arrêter, parut donner, une nouvelle impulsion à la vélocité de sa course, …. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T. 1, 1833)
  2. (Figuré) Écho puissant des choses qui furent faites, dites, écrites.
    • Mais concevoir la psychologie comme une simple affaire de mécanisme, prétendre ne pas tenir compte de la qualité morale des actes ni de leur retentissement intime... voilà qui nous conduit tout droit au picaresque. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, pages 298-299)
    • Mais au delà des interprétations épidémiologiques et étiologiques, le travail de Tillet eut un retentissement très large sur les modalités de lutte contre la carie du froment, laquelle constituait un souci majeur des agriculteurs du temps. — (Jean Semal, Pathologie des végétaux et géopolitique, 1982)
    • Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)
    • Je n'ai qu'un regret : ne pouvoir donner à votre geste le retentissement qu'il mérite. — (Antoine Bello, Scherbius (et moi), Gallimard, page 393)

Prononciation[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]