ribl

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparenté au cornique ryb (« à côté »). Emprunté au latin ripa (« rive ») et ripula (« petite rive »).[1]

Nom commun [modifier le wikicode]

ribl \riːpl\ masculin (pluriel : ribloù)

  1. Bord.
    • P’edo o sevel d’ar Cʼhrinou, e kavas eno paotred Yon ar Cʼhoz, a Vilin-ar-Gall, a oa gant o zaoud er waremm, war ribl an hent bras, hag a oa ganto eun neiziad laboused bihan. — (Lan Inizan, Toull al lakez, Le Goaziou, Kemper, Derrien, Brest, 1930, p. 10)
      Tandis qu’il montait vers Crinou, il y trouva les fils de Yon ar Cʼhoz, de Milin-ar-Gall, qui étaient avec leurs vaches dans la garenne, au bord de la grand-route.
  2. Rive, rivage, berge.
    • Cʼhwi a gemero ar roeñv, ha, gant ar roeñv, cʼhwi a viro ouzh ar vag da skeiñ he fri ouzh ar ribl. — (Jakez Riou, An ti satanazet, Skridoù Breizh, 1944, p. 107)
      Vous prendrez la rame, et, avec la rame, vous empêcherez le bateau de cogner contre la berge.
    • Kavet e vez an dourvarcʼhed war ribloù ar stêrioù bras e kalon Afrika. — (Abeozen, Marvailhoù Loened, Skridoù Breizh, Brest, 1943, p. 107)
      On trouve des hippopotames sur les rives des grands fleuves au cœur de l’Afrique.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]