ribod

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1499) Du moyen breton ribot[1], emprunté au français ribotte[2].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ribod ribodoù

ribod \ˈriːbot\ masculin

  1. Baratte.
    • Rak, eur zadornvez da noz, Paskolig ha Soazig o doa koaniet gant yod kerc'h silet, ha leaz-mesk fresk o tont diouz ar ribod. — (Ivon Krog, Eur zacʼhad marvailhou, Buhez Breiz, 1924, p. 123)
      Car, un samedi soir, Paskolig et Soazig avaient dîné de bouillie d’avoine passée, et de lait battu frais venant de la baratte.
    • — Ola, n’emañ ket Arzhela pell, setu aze he ribod... edo ocʼh ober amanenn nebeut amzer ’zo. — (Jorj Le Cler, Arzhela Vras, in Al Liamm, niv. 64, Gwengolo - Here 1957, p. 31)
      — Holà, Arzhela n’est pas loin, voilà sa baratte... elle faisait du beurre il y a peu de temps.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Victor Henry, Lexique étymologique des termes les plus usuels du breton moderne, J. Plihon et L. Hervé, Rennes, 1900, 378 pages[version en ligne]