roquette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Roquette

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Salade) (XVIe siècle) De l’italien ruchetta, anciennement rochetta du latin eruca (« roquette »).
(Fusée) (XIXe siècle)[1] De l’anglais rocket ou de l’italien rocchetto (« fuseau, bobine »), rocchetta[2], diminutifs de rocca (« fusée servant au filage manuel »), dérivé du germanique *rukka (« quenouille »), apparenté à rochet, roquet.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roquette roquettes
\ʁɔ.kɛt\
feuilles de roquette.

roquette \ʁɔ.kɛt\ féminin

  1. Nom de plusieurs plantes de la famille des Brassicacées à l'odeur forte et que l’on cultive dans les potagers et qui se mange en salade.
    • Dans le premier degré [du scorbut], on emploiera les anti-scorbutiques âcres et chauds, tels que le cresson […], le raifort, la roquette […] et les autres plantes crucifères. (Geoffroy, Méd. prat., 1800)
    • Roquette sauvage, plante crucifère à fleurs jaunes et d’une odeur fétide, qui croît abondamment sur les murailles et dans les lieux incultes.
    • Mais certains restaurateurs font preuve d’originalité et proposent une crème brûlée d’asperges en entrée ou encore une salade de roquette avec des asperges grillées, des fraises fraîches et une vinaigrette à l’orange et au vinaigre balsamique. (Frédéric Lemaître, L’asperge, dévorante passion des Allemands, Journal Le Monde du 26-04-2011)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roquette roquettes
\ʁɔ.kɛt\

roquette \ʁɔ.kɛt\ féminin

  1. (Textile) Fuseau, bobine.
    • Les écheveaux sont placés sur un dévidoir très léger appelé tavelle ; d'où l'on dévide la soie pour l'enrouler sur des bobines nommées roquettes, lesquelles sont placées sur des broches ; dans l'intervalle qui sépare les roquettes de la tavelle, le dévidoir de la bobine, le fil passe à travers plusieurs espèces de pinces. (Journal officiel, 21 novembre 1876)
  2. (Armement) Fusée explosive propulsée. Note : rare avant la Seconde guerre mondiale.
    • Ces cordes sont lancées soit par un mortier, soit par une roquette. Le mortier est placé sur le rivage et chargé d'une bombe qu'on dirige sur les agrès du vaisseau donnant des signaux de détresse. (Revue des Deux Mondes, 1864)
    • Les chasseurs ont pris leur altitude d’intervention située à 5000 pieds pour un piqué jusqu’à 2000 pieds, classique pour un tir de roquettes ou un mitraillage au canon de 20 mm. (Patrick-Charles Renaud, La bataille de Bizerte, Tunisie, 19 au 23 juillet 1961, Éditions L’Harmattan, 1996)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

roquette \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de rochete.
    • Il feit edifier de nouveau un chasteau à Pignerol, où estoit l'ancien chasteau, composé de quatre boulleverts et quatre courtines, laissant au milieu ledit ancien chasteau pour servir de roquette. (Du Bellay)

Références[modifier | modifier le wikicode]