roturier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Dérivé de roture avec le suffixe -ier[1], en latin médiéval rupturarius.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin roturier
\ʁɔ.ty.ʁje\
roturiers
\ʁɔ.ty.ʁje\
Féminin roturière
\ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\
roturières
\ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\

roturier \ʁɔ.ty.ʁje\ masculin

  1. (Histoire) Qui n’est ni noble, ni ecclésiastique.
    • Ses parents, originaires de Marnoz, village situé à une lieue de Salins, appartenaient à l'une des plus vieilles familles roturières du pays. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p. 10)
  2. (Vieilli) Qui tient du prolétaire, du paysan, qui n’est pas noble, qui est grossier.
    • Cet homme a l’air roturier, la mine roturière, les manières roturières.

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roturier roturiers
\ʁɔ.ty.ʁje\

roturier \ʁɔ.ty.ʁje\ masculin (pour une femme on dit : roturière)

  1. (Histoire) Personne qui, sous l’Ancien Régime, n’était ni aristocrate ni ecclésiastique et appartenait au tiers état.
    • Lorsque la constitution française reconnaissait un ordre de noblesse privilégiée, la femme noble qui épousait un roturier dérogeait à la noblesse et devenait roturière. — (L’Institut : Journal des académies et sociétés scientifiques de la France & de l’Étranger, 2e section, 5e année, janvier-février 1840, no 49-50, p. 6)
    • Il y avait vraiment de quoi maudire toutes les particules des noms de famille ! Dubucquoy, disais-je, serait un roturier…, et le titre du livre le qualifie comte de Bucquoy ! — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • Les filles de nobliaux seront absorbées par les roturiers enrichis… et les fils des hobereaux démocratiseront leur nom et s’associeront à leurs beaux-pères industriels, s’excusant dans les réunions d’être « nés nobles. » — (Henri Louatron, À la messe noire ou le Luciférisme existe, Mamers (Sarthe) : à compte d’auteur, s.d. (vers 1918-1920), p. 31)
  2. (Par analogie) Prolétaire dans un système féodal.
    • Ce roturier se haussait du col au point d'estimer qu'il avait, lui aussi, accès au suicide, cette marque de courage et de prestige réservée aux âmes bien nées ! — (Frédéric Lenormand, Les nouvelles enquêtes du Juge Ti : Diplomatie en Kimono, Éditions Fayard, 2009, chap. 1)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De roture, routure avec le suffixe -ier.

Adjectif [modifier le wikicode]

roturier \Prononciation ?\

  1. Consécutif.
    • Trente ans roturiers.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
    • Toutes les autres rentes sont roturieres, ores [encore] qu’elles soient vendues et constituées sur fief.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Synonymes[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

roturier \Prononciation ?\

  1. Routier, voiturier.
  2. Roturier.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]