roué

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : roue

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De rouer.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin roué
\ʁwe\

roués
\ʁwe\
Féminin rouée
\ʁwe\
rouées
\ʁwe\

roué \ʁwe\

  1. (Chasse) Qualifie le bois du cerf, lorsqu’il est serré et peu ouvert.
  2. (Familier) Qui est sans principes, dont la conduite est désordonnée.
    • […] la mère Paul était rouée et profitait des pièces qu’on lui remettait de temps en temps pour jurer qu’on avait dû se tromper en la gratifiant d’un jeton de bar. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roué roués
\ʁwe\

roué \ʁwe\ masculin (pour une femme on dit : rouée)

  1. (Vieilli) Condamné au supplice de la roue.
  2. (Par extension) (Familier) (Vieilli) Celui qui est sans principes, dont la conduite est désordonnée.
    • N’y avait-il pas pour elle quelque chose d’épouvantable à rencontrer un roué dans l’homme que Moïna écoutait avec plaisir ? — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Désormais, je voyais clair dans cette petite âme de rouée. J’avais été mystifié comme un collégien et j'en restais confus encore plus qu’affligé. — (Pierre Louÿs, La femme et le pantin, chap.9, Mercure de France, 1898, éd. Eugène Fasquelle, 1928, p.151)
    • Nous étions une bande d’effrontés, de jeunes roués (entre seize et dix-neuf ans) qui mettions notre honneur à tout oser en fait d’indiscilipline et d’insolence. — (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 10)
  3. (En particulier) (Vieilli) Homme peu scrupuleux sur les moyens en politique, en affaires, etc.
  4. (Histoire) (Péjoratif) Nom qui fut donné aux compagnons de plaisir de Philippe d’Orléans, le régent de France.
    • Voltaire était jaloux de l’esprit d’un roué que Paris admira deux jours […] — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Dans un carrosse qui conduisit le prince et ses « roués » pour un souper à Saint-Cloud, l’un d’eux voulut savoir ce qu’il fallait penser du bruit qui courait […] — (Évelyne Lever, La Diplomatie secrète du mystérieux abbé Dubois, dans Marianne (magazine) n° 765, 17 décembre 2011)

Dérivés[modifier le wikicode]

  • petite rouée (femme ou jeune fille rusée, à laquelle on ne peut se fier)

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe rouer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
roué

roué \ʁwe\

  1. Participe passé masculin singulier de rouer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Angevin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roué roués
\Prononciation ?\

roué \Prononciation ?\

  1. Roi.

Références[modifier le wikicode]

  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, Lachèse et Dolbeau, Angers, 1881, p. 191 à 562, p. 203 → [version en ligne]