rouscailler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1628) De rousser, « gronder » et de l’ancien verbe cailler, « bavarder » → voir caillette. Le sens original était « parler » ; le sens de « rouspéter » apparaît en 1877.

Verbe [modifier le wikicode]

rouscailler \ʁus.kɑ.je\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Intransitif) (Familier) Manifester sa mauvaise humeur, son mécontentement, maugréer, protester, râler, ronchonner, rouspéter.
    • Ça commence à rouscailler un peu partout. — (Charles Williams, Fantasia chez les ploucs, traduction de Marcel Duhamel, Série noire, 1957, page 224)
    • Précédé par le merle qui rouscaillait en voletant, j’ai rejoint Tante Girafe. — (Jean Vautrin, Signé Bondoufle, dans le recueil Baby Boom, 1985, p. 109)
    • - Ah ! ça, San-Antonio, rouscaille le Big Boss, vous me dérangez pour une broutille pareille ! — (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, page 45)
  2. (Transitif) (Argot) Parler, jaspiner.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]