royale

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Royale

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Féminin de royal.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
royale royales
\ʁwa.jal\

royale \ʁwa.jal\ féminin

  1. (Coiffure) Barbiche qu’on laisse croître sous la lèvre inférieure.
    • Porter la moustache et la royale. On dit aussi impériale.
    • Grimaud regarda mélancoliquement partir Raoul, dont la tête effleurait presque la traverse de la porte, et, tout en caressant sa royale blanche, il laissa échapper ce mot profond : — Grandi. — (Alexandre Dumas, Le Vicomte de Bragelonne, Le Livre de poche, « Les Classiques de poche », 2010, p. 117)
    • En cette attitude de rêverie perverse, avec ses pointes de moustaches retroussées et sa royale noire, il était tel que Méphisto dut apparaître à Faust. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. (Cuisine) Type de flan salé.

Traductions[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

royale \ʁwa.jal\

  1. Féminin singulier de royal.
    • Les échevins de la ville l’ont sollicité pour penser et conduire la double entrée royale de 1533, dont Scève s’inspira directement en 1548 : du promontoire d’Ainay, la nouvelle reine, Éléonore d’Autriche, et le dauphin François pouvaient voir Saône et Rhône s’« entraccoler » doucement ; c’est de cette manière que, dans la fontaine conçue par Scève en 1548, leurs allégories sont accoudées dans les roseaux, et que, dans Délie, Saône et Rhône se « conjoignent » amoureusement (D. 17, 346, 396). — (site www.fabula.org/colloques/document1769.php, 21 janvier 2013)

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • royale sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]