rue de Jérusalem

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Les premiers locaux de la préfecture de police de Paris étaient dans l'ancien hôtel des Premiers Présidents du Parlement de Paris, sis rue de Jérusalem, jusqu’en 1871.

Nom propre [modifier le wikicode]

rue de Jérusalem \Prononciation ?\ féminin

  1. (Indénombrable) (Désuet) La préfecture de police de Paris.
    • La rue de Jérusalem, entendez la police, tient ces garnis à l’œil : hôtes de passage, ouvriers journaliers ou escarpes n’échappent pas à sa surveillance […]. — (Ange-Pierre Leca, Et le choléra s’abattit sur Paris, 1832, Albin Michel, 1982, p.23)
    • Il sait tout, voit tout, entend tout, est partout, dans le même temps, à la même heure. D’une oreille il écoute les ordres de son chef à la rue de Jérusalem, et de l’autre entend un complot qui bruit dans quelque faubourg abject. — (Armand Durandin, L’agent de la rue de Jérusalem, dans Les Français peints par eux-mêmes , Paris, L. Curmer, 1840, vol.2, p.526)
    • Quand De la Hodde discourt, elle écoute toute frémissante d’allégresse ! Il manie si bien le fer rouge, et il a tant vendu de sociétés secrètes, ce bon M. Lucien De la Hodde, qu'il parle d’or, c'est le Nestor de la rue de Jérusalem. — (Victor Avril, Littérature contre-révolutionnaire, dans Les Veillées du Peuple, Paris, n°2, mars 1850, p.124)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]