rustre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Adjectif, Nom commun 1) Du latin rusticus (« rustique, paysan ») ; de rus (« campagne »).
(Nom commun 2) De l’allemand Raute (« losange »), qui désigne un petit morceau de fer en forme de losange percé, tels que ceux qui servent à arrêter les gros clous de serrures et des happes des portes.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
rustre rustres
\ʁystʁ\

rustre \ʁystʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est très rustique, très grossier.
    • Il a l’air rustre, la mine rustre.
    • Après une enfance malheureuse, j'ai fait un mauvais mariage avec un homme rustre dont j'ai eu quatre enfants que j’ai élevés seule, avec tout mon cœur de mère. — (D.D. citée dans la rubrique "Si le cœur vous en dit", de Joëlle Rabette, Bonne soirée n° 2893, 24 juillet 1977)

Traductions[modifier]

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
rustre rustres
\ʁystʁ\

rustre \ʁystʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui manque d’éducation.
    • C'est pas parce que j'ai pas reçu d'éducation qu'il faut en conclure que je suis un rustre et un gougnafier, comme dit Zygo Matix, qui a fait ses études à la Sorbonne. — (Jean-Pierre Koffel, Dalal mon amour, Rabat : Éditions Marsam, 2007, p.48)
    • On s’aperçoit que les épicuriens était d'une grande culture ; ils n'étaient absolument pas les rustres que les stoïciens aimaient à décrire, ces fameux « pourceaux d’Épicure » comme on a dit pour les discréditer. — (Iegor Gran, Entretien avec Daniel Delattre, papyrologue : « Avec la technologie, on a l'impression de comprimer le temps », dans Charlie hebdo n°1240 du 27 avril 2016, p.15)

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

rustre \ʁystʁ\ masculin

  1. (Héraldique) Losange percé d’un trou circulaire (à la différence de la macle, percée en forme de losange).

Références[modifier]