rustre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Adjectif, Nom commun 1) Du latin rusticus (« rustique, paysan ») ; de rus (« campagne »).
(Nom commun 2) De l’allemand Raute (« losange »), qui désigne un petit morceau de fer en forme de losange percé, tels que ceux qui servent à arrêter les gros clous de serrures et des happes des portes.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
rustre rustres
\ʁystʁ\

rustre \ʁystʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est très rustique, très grossier.
    • Il a l’air rustre, la mine rustre.
    • Après une enfance malheureuse, j'ai fait un mauvais mariage avec un homme rustre dont j'ai eu quatre enfants que j’ai élevés seule, avec tout mon cœur de mère. (D.D. citée dans la rubrique "Si le cœur vous en dit", de Joëlle Rabette, Bonne soirée n° 2893, 24 juillet 1977)

Traductions[modifier]

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
rustre rustres
\ʁystʁ\

rustre \ʁystʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui manque d’éducation.
    • C'est pas parce que j'ai pas reçu d'éducation qu'il faut en conclure que je suis un rustre et un gougnafier, comme dit Zygo Matix, qui a fait ses études à la Sorbonne. (Jean-Pierre Koffel, Dalal mon amour, Rabat : Éditions Marsam, 2007, p.48)
    • On s’aperçoit que les épicuriens était d'une grande culture ; ils n'étaient absolument pas les rustres que les stoïciens aimaient à décrire, ces fameux « pourceaux d’Épicure » comme on a dit pour les discréditer. (Iegor Gran, Entretien avec Daniel Delattre, papyrologue : « Avec la technologie, on a l'impression de comprimer le temps », dans Charlie hebdo n°1240 du 27 avril 2016, p.15)

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

rustre \ʁystʁ\ masculin

  1. (Héraldique) Losange percé d’un trou circulaire (à la différence de la macle, percée en forme de losange).

Références[modifier]