encapuchonner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
(Redirigé depuis s'encapuchonner)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de capuchonner avec le préfixe en-.

Verbe [modifier le wikicode]

encapuchonner \ɑ̃.ka.py.ʃɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’encapuchonner)

  1. Coiffer d’un capuchon.
    • Encapuchonner un faucon, lui couvrir la tête d’un capuchon, au repos.
    • Quelquefois, un remous de vent encapuchonnait la cheminée extérieure. Une âcre fumée, se rabattant à travers le foyer, envahissait alors le salon. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures -1873)
    • il écoute la science patiente des éleveurs d'abeilles.Il s'encapuchonne dans la mousseline.Il déménage délicatement les essaims. (Jean Giono-Virgile 1947)
    • Nous allons déjeuner dans un restaurant du quartier devant lequel stationnent deux taxis dont le drapeau du compteur est encapuchonné de noir. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 238.)
  2. (Pronominal) Se coiffer d’un capuchon.
    • Le coucher de soleil fut menaçant mais grandiose ; les pentes des montagnes passèrent du vert au rouge, puis au noir, s'encapuchonnant de nuages gris et blancs. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Ce qu’il y avait de particulièrement pénible, c’est qu’il s’encapuchonnait de sa propre fumée, il n’arrivait pas à la laisser derrière lui. — (A.-L. Dominique, Le gorille dans le Pot au Noir, Gallimard, 1955, chapitre VI)
  1. (Pronominal) (Équitation) Ramener l’extrémité de sa tête contre son poitrail, en parlant d'un cheval.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]