sécotine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XXe siècle) Par antonomase, du nom de la marque déposée de colle liquide « Seccotine » avec modification de l’orthographe.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
sécotine sécotines
\se.kɔ.tin\

sécotine \se.kɔ.tin\ féminin

  1. (Familier) Colle.
    • Sa spécialité consistait à scier les dés et à les piper. Il m’expliqua l’opération, car achetant lui-même l’ivoire, il le débitait en petits cubes dont il forait certains côtés pour les bourrer de plomb, en ayant soin de reboucher ensuite les trous à l’aide d’un mélange de poudre d’os et de sécotine. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • [I]l y avait le même genre de fleurs sur sa tombe, et Adrien allait shooter dedans quand Alex sarclait dans un autre coin du cimetière, et après le pauvre Alex était obligé de le recoller à la sécotine [...]. (Pierrette Fleutiaux, Nous sommes éternels, Paris, Gallimard, 1990)
    • Les vieilles chambres à air des vélos, quand on ne pouvait plus les rapiécer de rustines à la suite de savants grattages avec une râpe et de collages à la « sécotine », étaient récupérées par les enfants. (Guy Jalabert, Mémoires de Toulouse : Ville d’hier, ville d’aujourd'hui, Presses universitaires du Mirail, 2009, p. 23)
  2. (Figuré) (Familier) Personne qui s’attache à une autre, à la manière d’une colle.
    • Il se mit à insister et devint « sécotine », (Arlette Proust, Née pour aimer, Saint-Denis, Société des écrivains, 2014)

Variantes[modifier]