séide

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Seide, seide

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(début du XIXe siècle) Translittération du prénom arabe سعيد, Saïd [1] donnant Séide, personnage de Voltaire dans Le Fanatisme, ou Mahomet le prophète, inspiré de Zayd ibn Harithah[2], esclave affranchi et fils adoptif de Mahomet. Voir Zayd.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
séide séides
\se.id\

séide \se.id\ masculin et féminin identiques

  1. Fanatique aveuglément dévoué à un chef, une cause ou à un parti.
    • Soudry fils, qui, depuis deux ans, occupait le principal siège du ministère public, était un séide de Gaubertin. — (Honoré de Balzac; Les Paysans, 1823)
    • Les six séides du maréchal d’Ancre avaient, la veille, tiré au sort le cheval demeuré dans les écuries de l’hôtel. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • La loi y est au mieux laissée au hasard, la plupart du temps appliquée par des magistrats autoproclamés et épaulés par des séides qu’ils recrutent eux-mêmes. — (Glen Cook, Le Château noir, 1984)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]