séparer le bon grain de l’ivraie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Parole biblique (Nouveau testament Mt 13; 24-30). L’image vient de l’activité agricole : l’ivraie est une graminée qui pousse dans les champs de céréales et qui devait être arrachée à la main pour ne pas gâter la récolte (la graine de l’ivraie est légèrement toxique, → voir enivré).
 Composé de séparer, bon, grain et ivraie.

Locution verbale [modifier le wikicode]

séparer le bon grain de l’ivraie \se.pa.ʁe lə bɔ̃ ɡʁɛ̃ də l‿i.vʁɛ\ (se conjugue → voir la conjugaison de séparer)

  1. (Figuré) Trier ce qui est bénéfique et ce qui est nuisible.
    • En revanche, je me suis efforcé d’exposer honnêtement et subjectivement ce qui me semblait important, sans trop chercher à séparer le bon grain de l’ivraie. — (Michel de Pracontal, L’imposture scientifique en dix leçons, Seuil, 2005, page 17)
    • Le problème avec les poètes d’aujourd’hui c’est qu’ils ont abandonné la versification. Alors tout le monde se dit poète, y a plus moyen de séparer le bon grain de l’ivraie. — (Alain Mabanckou, Black Bazar, Seuil, 2009, page 100)

Variantes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]