sépharadiser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De sépharade, avec le suffixe -iser.

Verbe [modifier le wikicode]

sépharadiser \se.fa.ʁa.di.ze\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner un caractère sépharade à.
    • Il n’en demeure pas moins cependant que, des trois communautés nord-africaines, le judaïsme marocain a été le plus « sépharadisé » depuis 1492. — (Revue de l’histoire des religions, volume 210, 1993, page 54)
    • Le déclin général des communautés sépharades aux dix-huitième et dix-neuvième siècles a certes fait oublier cet idéal humaniste et l’harmonieuse cohabitation avec la culture ambiante, mais ne serait-ce pas en souvenir de cette tradition d’ouverture que les rabbins sépharades, tout autour de la Méditerranée, de la Bulgarie au Maroc, furent si prompts à encourager l’ouverture des écoles laïques de l’Alliance israélite universelle (à l’exception des Juifs de l’île de Djerba, en Tunisie, qui forment justement la communauté la moins sépharadisée d’Afrique du Nord) ? — (Joseph Tolédano, Les Sépharades, 1992, page 46)
    • Les Espagnols catholiques et les Marocains musulmans venaient à nos fêtes, nous appréciaient, devenaient des amis intimes, et commençaient même à prendre les habitudes et les traditions juives; nous oserions aller jusqu'à dire que nous avons même « sépharadisé » un peu les Espagnols et les Marocains. — (site sefarad.org)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]