sérail

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’italien serraglio, issu du turc saray (« palais », « cour ») lui-même issu du persan سرای, sarây (« maison », « demeure ») à son tour dérivé de l’arabe سرای, saryo.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sérail sérails
\se.ʁaj\
Un "petit" sérail. (1)

sérail \se.ʁaj\ masculin

  1. (Construction) Vaste demeure luxueuse, palais dans les pays de culture ottomane et arabe.
    • – Les représentants des Puissances […] n’ont pu qu’exprimer toutefois leur désappointement à l’égard du soutien apporté par votre sérail à entreprise du vice-roi d’Égypte. — (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 269.)
    • Le sérail de Constantinople.
    • Le Grand Seigneur a des sérails dans plusieurs villes.
  2. (Par métonymie) Partie du palais où les femmes sont enfermées, harem.
    • Moi qui ai un sérail au Caire, un à Smyrne et un à Constantinople, présider à un mariage ! jamais. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), volume 2, page 1170)
    • Il a tant de femmes dans son sérail.
  3. (Par extension) Cercle ou groupe fermé, clique.
  4. (Construction) (Liban) Prestigieux immeuble administratif de Tripoli.
    • De jeunes casseurs, armés de cocktails Molotov et de grenades pour certains, ont incendié les sièges du conseil municipal et du tribunal religieux, tentant d’en faire de même avec le sérail et d’autres institutions emblématiques de la capitale du Nord. — (Anne-Marie El-Hage, Tripoli, une ville livrée à la pauvreté, lorientlejour.com, 2 février 2021)
  5. (Zoologie) Lieu d'exhibition des bêtes sauvages, indigènes ou exotiques.
    • La ménagerie de Vincennes portait le nom de sérail ; […] — (Victor Fournel, « Chapitre XIII : Combats d’animaux - Bêtes fauves et dompteurs », dans Le vieux Paris : Fêtes, jeux et spectacles, Alfred Mame et fils, éditeurs, Tours, 1887, page 445)
    • Pour cela, il existait des sérails d’animaux « féroces » plus ou moins temporaires, servant de dépôts avant les jeux ou de lieux de vente aux particuliers, ainsi que des parcs pour les herbivores. — (Éric Baratay & Élisabeth Hardouin-Fugier, Zoos : histoire des jardins zoologiques en occident (XVIe-XXe), La Découverte, Paris, 1998, page 17)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • sérail sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]