occuper

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
(Redirigé depuis s’occuper)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin occupare (« prendre avant les autres »).

Verbe [modifier le wikicode]

occuper \ɔ.ky.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Prendre possession de ; conserver en sa possession.
    • On la dévasta, comme, au siècle précédent, on avait bombardé d’immenses agglomérations barbares, et parce qu’elle était à la fois trop forte pour être occupée par le vainqueur et trop indisciplinée, trop orgueilleuse pour se rendre dans le but d’échapper à la destruction. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 242 de l’éd. de 1921)
    • Le général Sarrail commande la place de Verdun. Le 44e régiment de R.A.T. occupe la ville. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p. 93)
    • Autour de lui la forêt frouait infiniment, à croire qu’un vol immense de ramier très bas, occupait tout le ciel. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Mais les Prussiens, qui, au nombre de 1.200, occupaient Sainte-Sabine, l’avaient déjà quittée et avaient rejoint le gros de leurs forces à Vandenesse. — (A.-C. de Saint-Auvent, Histoire de la guerre franco-prussienne (1870-1871), Paris : chez A. Tramblay, 1875, p. 243)
  2. Couvrir une période de temps.
    • Cette tâche m’occupe à plein temps.
    • Occuper ses loisirs.
  3. Avoir, en parlant d'une fonction ou d'un emploi.
    • Je me jetai dans le travail, je m'occupai de science, de littérature et de politique ; j'entrai dans la « diplomatie à l’avénement de Charles X qui supprima l'emploi que j’occupais sous le feu roi. — (Honoré de Balzac, Scènes de la vie de campagne : Le Lys dans la vallée, 1836, Paris : chez Michel Lévy frères & à la Libraire Nouvelle, 1873, p. 305)
    • La lampe éteinte, Félicité ne put dormir. Les yeux fermés, elle faisait de merveilleux châteaux en Espagne. Les vingt mille francs de rente dansaient devant elle, dans l’ombre, une danse diabolique. Elle habitait un bel appartement de la ville neuve, avait le luxe de M. Peirotte, donnait des soirées, éclaboussait de sa fortune la ville entière. Ce qui chatouillait le plus ses vanités, c’était la belle position que son mari occuperait alors. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. III ; réédition 1879, p. 104)
  4. Recouvrir un lieu.
    • Il me fait d’abord un cours de géographie, et j’apprends que la terre est un disque dont l’Arabie occupe le centre. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 123)
    • Un solarigraphe Volochine occupait le sommet d'un monticule à 150 m à l'Est de la baraque. De ce point l'horizon était dégagé dans tous les secteurs. — (Météorologie, Année géophysique internationale ; participation française, 1961, page 1-27)
    • Une végétation arbustive, résistante à la sécheresse occupe les faces exposées au sud. — (Robert E. Ricklefs & Gary L. Miller, Écologie, page 149, De Boeck Supérieur, 2005)
  5. (Droit) Se saisir, prendre possession d’un domaine ; s’y établir.
    • Il a occupé le premier ce bien abandonné.
    • On peut occuper sans devenir propriétaire.
  6. (Par extension) Habiter.
    • J’occupais, il y a quinze ans, dans un quartier fort solitaire, une maison dont le jardin tenait à celui d’un couvent de femmes. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p. 246)
    • Le département du Doubs était occupé, pendant la période celtique, par les Séquanes, qui formaient une des plus puissantes confédérations de la Gaule […]. — (Adolphe Joanne, Géographie du département du Doubs, Hachette, 1878, p.16)
    • Avant l'arrivée des Magyars, les Slaves méridionaux occupaient toute la plaine danubienne et le noyau de leur puissance était situé entre le Rab, le Danube et la Drave. — (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.96)
    • Elle partait pour un mois en Belgique voir sa mère et me demandait comme un service de bien vouloir occuper son appartement en son absence, afin d'arroser les plantes vertes. — (Amélie Nothomb, Ni d’Ève ni d’Adam, Albin Michel, Paris, 2007, p. 52-53)
  7. Employer quelqu’un à ; donner de l’occupation.
    • Il occupe deux ouvriers dans sa ferme de Sologne.
    • Il faut occuper les enfants pendant les vacances.
  8. Remplir un espace ou une durée.
    • Il occupe toute la place.


occuper intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Droit) Charge d’un juriste dans une affaire en justice.
    • Un procureur est obligé d’occuper pour sa partie jusqu’à ce qu’il soit révoqué.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]