sagon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) Du latin populaire *sagia, pluriel neutre passé au féminin du latin sagum, du gaulois sagon, en grec ancien σάγος, sagos (« sayon, casaque »), d’une racine *sag, seg  [1] (« attacher ») (cf. moyen irlandais sén « collet de piège », semmen « rivet », gallois hoenyn, hemin).

Nom commun [modifier le wikicode]

sagon \sa.ɡɔ̃\ masculin

  1. Vêtement porté par les soldats gaulois.
    • Un autre vêtement caractéristique de la tenue des soldats gaulois était le sagon, sorte de cape formée d'une pièce d’étoffe, allant ordinairement jusqu’aux genoux, que l’on portait agrafée sur l’épaule. — (Jacques Lacroix, Les noms d’origine gauloise, éditions Errance, 2003, page 63)

Dérivés[modifier le wikicode]

Peut-être à l'origine du mot saie

Références[modifier le wikicode]

  • Jacques Lacroix, Les noms d’origine gauloise, éditions Errance, 2003.
  • Geneviève Roche-Bernard, Costumes et textiles en Gaule romaine, éditions Errance, 1993.

Espéranto[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif sago
\ˈsa.ɡo\
sagoj
\ˈsa.ɡoj\
Accusatif sagon
\ˈsa.ɡon\
sagojn
\ˈsa.ɡojn\

sagon \ˈsa.ɡon\

  1. Accusatif singulier de sago.

Gaulois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot attesté en latin sagum (avec passage régulier du -on à -um)[1][2].
De l’indo-européen commun *seg- (« attacher, accrocher »)[1][2].

Nom commun [modifier le wikicode]

sagon \Prononciation ?\

  1. (Habillement) Saie, sayon, manteau de laine grossière.

Références[modifier le wikicode]

  • [1] : Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), page 264
  • [2] : Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, Paris, 2004 ISBN 978-2729115296, page 298