saillie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du verbe saillir.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
saillie saillies
\sa.ji\

saillie \sa.ji\ féminin

  1. Élan, mouvement soudain fait avec impétuosité.
    • Cet animal ne marche que par bonds et par saillies.
    • Le sang sortait de sa veine par saillies.
  2. (Figuré) Emportement, boutade, échappée.
    • Saillie dangereuse, extravagante. Il faut réprimer les saillies de la jeunesse.
    • C’est une saillie de gaieté qu’il faut pardonner à son âge.
  3. Trait d’esprit brillant et inattendu qui éclate soudain soit dans la conversation, soit dans un ouvrage.
    • Un homme qui invente en parlant arrive facilement à une saillie imprudente, et le maître de la maison se croit déshonoré. (Stendhal, Le Rouge et le Noir, 1830)
    • Je ne perds aucune occasion de me délecter des saillies tragi-comiques de son journal étonnant qui – littéralement - colle au cul de l'époque, et ne manque aucune hilarante compromission avec la modernité, […]. (François-Xavier Ajavon, Comment se libérer de ce foutu... Libé !, sur RING : News, culture & société (www.surlering.com), le 27 mars 2010)
  4. (Didactique) Éminence, bosse, qui avance du plan de surface d’un objet quelconque.
    • Cet os a une saillie à sa partie postérieure. La saillie que forme l’os de la pommette.
  5. (Droit) Partie d’un immeuble telle que corniche, moulure, balcon, etc., qui avance sur la voie publique ou sur le terrain du voisin.
    • Aucune construction nouvelle ne peut, à quelque hauteur que ce soit, empiéter sur l’alignement, sous réserve des règles particulières relatives aux saillies. (Article L112-5 du Code de la voirie routière -Version consolidée au 28 décembre 2007)
    • Victor prit son téléphone, shoota quelques objets, son canapé, sa psyché, son tapis de course et, depuis son balcon en saillie, il immortalisa la ville repoussant la lumière qui l’orangeait. (Bertrand Latour, La deuxième vie de Victor Hurvoas, Le Passage éditions, 2015, chap.5)
  6. (Peinture) Relief apparent des objets représentés dans un tableau.
    • Cette figure n’a pas assez de saillie.
  7. Acte sexuel, action de saillir, pour les animaux.
    • Cet étalon a fait trente-six saillies le mois dernier.
    • L’arrivée fut accueillie par deux croupes présentées, attendant une saillie en règle.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]