saint-pierre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Saint-Pierre

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De saint et Pierre ; les taches qui ornent chacun des flancs du saint-pierre seraient, d’après la légende, la trace du pouce et de l’index de l’apôtre Pierre.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
saint-pierre
\sɛ̃.pjɛʁ\
Singulier Pluriel
saint-pierre saint-pierres
\sɛ̃.pjɛʁ\
Un saint-pierre.
Un saint-pierre.

saint-pierre \sɛ̃.pjɛʁ\ masculin

  1. (Ichtyologie) Poisson de l’Atlantique nord et de la Méditerranée, de la famille des zéidés (Zeus faber), vivant à proximité des côtes sur les fonds rocheux, au corps haut et comprimé.
    • Le chef aura peut-être, ce soir-là, préparé son émincé de saint-pierre aux poivrons rouges doux qui, suivi d'un soufflé aux fruits frais, vous ouvrira les portes d'une nuit sereine. — (Le Monde loisirs, 20 avril 1985)
  2. (Ichtyologie) Poisson (Neocyttus rhomboidalis).
  3. (Ichtyologie) Poisson du Pacifique sud (Pseudocyttus maculatus).
  4. (Ichtyologie) (Régionalisme) Aiglefin.
  5. (Viticulture) (Vieilli) Cépage de raisin blanc.
    • Il n'existe donc aucune raison plausible pour lui adjoindre aucun autre cépage dans les vignes dont les produits sont destinés à la distillation, pas même le colombar, qui se comporte le mieux après lui, et encore moins la chalosse, la balustre, le saint-pierre, le blanc ramé, l'aubier, la franche, le pouillot, le muscadet, le clairet, dont les allures sont bien différentes parmi les cépages blancs. — (Jules Guyot, Culture de la vigne dans la Charente-Inférieure, dans le Journal d'agriculture pratique, Paris : La Maison rustique, 1862, vol.1, page 324)

Synonymes[modifier le wikicode]

Zeus faber

Melanogrammus aeglefinus

Traductions[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

(Zeus faber) :

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]