sainte-anne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du nom de la carrière Sainte-Anne de Belgique ou d’Arudy, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Nom commun [modifier le wikicode]

sainte-anne \sɛ̃.tɑn\ masculin singulier

  1. Marbre de Belgique d’un gris mélangé de blanc.
    • Le sainte-anne est d'un emploi très-considérable dans la marbrerie; presque tous les dessus de meubles communs, les tables de café sont recouverts avec ce marbre ; ou en fait aussi quantité de cheminées. Il se vend en bloc, à Paris, de 22 ou 24 francs le pied cube. — (Dictionnaire du commerce et de l'industrie, 1839)
    • Le sainte-anne est le premier de ces dix espèces [de marbres] qui fut découvert, il donna son nom aux neuf autres qui le furent par la suite. — (Guide des constructeurs, ou Traité complet des connaissances théoriques et pratiques relatives aux constructions, 1847)
    • Du haut vers le bas, on trouve le Sainte-Anne rubané et le Sainte-Anne ordinaire (qui totalisent environ 5 m), puis une épaisse masse de pierre marbrière, le « Sainte-Anne granité » (10 à 12 m) — (Roman Gadille, L'industrie française de la pierre marbrière, 1968)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]