santaux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIe siècle) Voir santal.
Ce pluriel, contemporain de santals mais moins fréquent, est tombé en désuétude à peu près au début du XIXe siècle. Auparavant, il servait surtout à désigner un mélange précis des trois variétés de santal (blanc, citrin et rouge) réduit en poudre, dit « poudre des trois santaux » utilisé pour préparer un « électuaire des trois santaux » (voir citation 1).

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
santal
\sɑ̃.tal\
santals
\sɑ̃.tal\
santaux
\sɑ̃.to\

santaux \sɑ̃.to\ masculin

  1. (Désuet) Ancien pluriel de santal, au sens d’espèce (santal blanc, citrin ou rouge) utilisée pour ses vertus thérapeutiques.
    • Ceux [les médicaments composés] qui fortifient, sont : electuaire des trois santaux, trochisques d’eupatoire, electuaire diacubebe, & trochisques d’ambre. — (Jean Fernel, La thérapeutique, ou La méthode universelle de guérir les maladies, J. et R. Guignard, 1668, page 419)
    • Les santaux contiennent un sel essentiel, acide, une huile épaisse, plus pesante que l’eau, & une petite portion de sel volatil avec beaucoup de terre. L’huile que contient le santal citrin, est plus subtile & plus abondante ; elle est moins subtile dans le santal blanc, & plus épaisse encore dans le santal rouge. — (L’Encyclopédie, Santal, tome 14, 1751, page 628)
    • Les boiteux sont-ils des bancaux ? Doit-on dire que les récitaux se généralisent ? En outre, il y a trois espèces de santal. L’Académie admet-elle santaux ? — (Ferdinand Brunot, Observations sur la grammaire de l’Académie française, Droz, 1932)