Aller au contenu

saouler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1120) En ancien français sauler, du latin satullare (« rassasier »)[1][2]. Apparenté à saturer.

Verbe [modifier le wikicode]

saouler \su.le\ 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se saouler)

  1. Enivrer.
    • HÉLIODORE. – Un pet de vigneron la saoule. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 480)
  2. (Familier) Exaspérer quelqu'un.
    • Tu parles ! Ça commence bien... Et puis qu'est-ce que tu as besoin de peindre ? Tu me saoules, à la fin ! — (Bernard Fery, Au cœur d'un mariage mixte, Les Impliqués, 2015, page 19)
    • J'avais vendu trois lots très précieux dont une pucelle hors de prix, et il me saoulait avec ses délires de toxicomane. — (Alain Wegscheider, État dynamique des stocks, Calmann-Lévy, 2003)
    • je te saoule de gaudisseries. — (De octo orationis partium constructione libellus , cum commentariis Junii Rabirii, Parisiis apud Simonem Colinaeum, 1542)
  3. (Désuet) Rassasier
    • et quant il voyait qu'il pouvait sans danger saouler son cœur commençait a regarder la belle maguelóne et le faisait sagement et de bon cœur et quand il avait mandement d'aller parler avec elle il y allait et ainsi passaient le temps eux deux l'un avec l'autre. — (La belle Maguelonne, Matthias Husz (éditeur), Lyon, quinzième siècle)
    • il ne se savait saouler de la regarder de plus eu plus — (La belle Maguelonne, Matthias Husz (éditeur), Lyon, quinzième siècle)
    • Avise par admiration le comble de ton humain désir/ qui en moi repose/ désire les fruictions de mes dons/ dont je fuis libérale/ par grand' magnificence/ telle que au moyen d'icelle un noble cœur se peut saouler de tout bonheur terrien. — (Les Illustrations de Gaule et singularitez de Troye, Jean Lemaire de Belges, 1512)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « saouler [su.le] »
  • Somain (France) : écouter « saouler [sule] »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Références[modifier le wikicode]

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin satullare.

Verbe [modifier le wikicode]

saouler \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rassasier.
    • et quant il voyait qu'il pouvait sans danger saouler son cœur commençait a regarder la belle maguelóne et le faisait sagement et de bon cœur — (La belle Maguelonne, Matthias Husz (éditeur), Lyon)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
    • un noble cœur se peut saouler de tout bonheur terrien. — (Jean Lemaire de Belges, 1512)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
    • je te saoule de gaudisseries. — (De octo orationis partium constructione libellus , cum commentariis Junii Rabirii, Parisiis apud Simonem Colinaeum, 1542)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)