satinet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Satinet

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
satinet satinets
\sa.ti.ne\

satinet \sa.ti.ne\ masculin

  1. (Textile) Tissus de soie et de coton avec des rayures.
    • Satine n'est pas un mot français. L'étoffe vendue sous ce nom doit être de la satinette (étoffe de coton qui a le brillant du satin), du satinet (toile de soie et de coton), ou de la satinade (étoffe de soie mince,[...] — (Bulletin du parler français au Canada, Volume 3, Éd.Société du parler français au Canada, 1904)
    • [...] vêtue de sa chemise de nuit et de sa robe de chambre en satinet, chaussée de ses jolies mules à pompons de soie. — (Care Santos, trad. Roland Faye, Derrière les portes closes, 2014)
  2. Bois exotique venant de la forêt amazonienne. On trouve aussi parfois bois de satiné.
    • [...] il semble sorti de leurs mains, rivaliser les plus beaux bois étrangers, tels que le satinet, le maoni, le rose, [...] — (Bibliothèque des propriétaires ruraux', volume 3, Mars 1804)
    • On peut dire toutefois que le palissandre, le campêche, le calsadra, le noyer, le satinet, l'acacia sont au premier rang pour l'intensité et la durée des sons qui, dans tous les cas ne dépasse pas une fraction de seconde 0,5 à 0,7 pour le plus sonore, le palissandre. — (Mémoires de la Société académique de Maine et Loire, tome 31, Éd Lachèse, Belleuvre, Dolbeau, Angers 1875)

Notes[modifier le wikicode]

  • En ce qui concerne le bois exotique nommé satinet ce nom n'étant visiblement plus en usage, il doit s'agir probablement du néflier de Guyane ou Parinari campestris Aubl. ou de ferolia guianensis Aubl.

Source : Bois de féroles ou bois satiné (ferolia Guianensis), ainsi nommé parce qu'il fut premièrement trouvé dans un abatis de l'habitation de M. de Féroles, gouverneur de Cayenne. — (Marquis de Fortia, L'art de vérifier les dates, Éd. Denain, Paris 1834)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]