sauf-conduit

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : saufconduit

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir sauf et conduire

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
sauf-conduit sauf-conduits
\sof.kɔ̃.dɥi\

sauf-conduit \sof.kɔ̃.dɥi\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Document qui atteste la permission au porteur de se déplacer sur le territoire de l’ennemi, en temps de guerre.
    • Que ma fille Rébecca se rende à York, répondit Isaac, avec votre sauf-conduit, noble chevalier, […]. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le capitaine Mondelli part pour Bordeaux afin d’y chercher des ordres. Les Allemands ne lui donnant pas de sauf-conduit, l’intrépide officier est contraint de se déguiser […]. (Général Ambert, Récits militaires : L’invasion (1870), p. 439, Bloud & Barral, 1883)
    • A l’origine , la frontière définissait un droit de sortie. Avant qu’on invente le passeport en Europe au XIXe siècle, il y avait des sauf-conduits, c’était avant tout pour éviter que les ressortissants d’un pays puissent échapper à la conscription. (Michel Foucher : «Le régime frontalier dominant est celui de l’ouverture» propos recueillis par Marc Semo et Catherine Calvet publiée dans Libération le 30 septembre 2015)

Variantes orthographiques[modifier]

Quasi-synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]