sautier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Bas-latin saltarius, salterius, saltuarius « messier, celui qui garde les moissons », du bas-latin saltus, « fonds de terre », qui est une extension de sens du latin saltus, « forêt », qui donne la première définition « garde forestier » ou « garde champêtre ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sautier sautiers
\so.tje\

sautier \so.tje\ masculin

  1. (Sous l’Ancien Régime) Garde forestier et garde champêtre (en particulier en Franche-Comté, en Italie du Nord, dans les Grisons, rarement en Suisse romande).
  2. (Sous l’Ancien Régime) Fonctionnaire de l’ordre judiciaire présidant certaines cours inférieures. Il correspond à Genève, au gros sautier, chef des guets et garde de la Maison de la Ville, ou à Berne, au Gros Weibel, qui « présidait la Justice inférieure au nom de l’advoyer avec douze assistans ».
  3. (Sous l’Ancien Régime) Huissier d’une cour de justice.
  4. (Sous l’Ancien Régime) Huissier d’un Conseil ou d’un corps constitué, chargé de convoquer, d’introduire, de veiller à la porte, de gérer les messages et de diverses fonctions de police.
  5. Huissier communal.
  6. Le sautier du Grand Conseil genevois actuel exerce les fonctions de secrétaire permanent et de directeur du service du Grand Conseil.
  7. Nom, dans le canton de Neuchâtel (Suisse) des huissiers du conseil d’État ou de ceux de la magistrature municipale de la ville de Neuchâtel.

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • L’essentiel a été tiré de William Pierrehumbert, Dictionnaire historique du parler neuchâtelois et suisse romand, Neuchâtel / Paris: ed. Victor Attinger, 1926, p. 550-551
  • Voir aussi Charles Dufresne Du Cange, Glossarium mediae et infimae latinitatis, Paris : Firmin Didot, 1846, vol. VI, p. 44a-c
  • Aimé-Jean Gaudy (dit Gaudy-Lefort), Promenades historiques dans le canton de Genève, Genève : Chez Joël Cherbuliez, 1849, p. 189-190
  • François Bonivard, Advis et devis de l’ancienne et nouvelle police de Genève…, Genève: Impr. J.-G. FIck, 1865, p. 26-27
  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire historique de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, 1892, vol. 7, p. 331b-c
  • Jaakho Ahokas, Essai d’un glossaire genevois d’après les Registres du Conseil de la ville 1409-1536, Helsinki: Société Néophilologique, 1959, p. 275-276
  • Walther v. Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch…, Basel : Zbinden Druck, 1964, 11 bd, p. 122a-b.

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

sautier masculin

  1. (Religion) Psautier.
    • E valgra li mais us sautiers
      En la gleisa o us candeliers
      Tener ab gran candela arden.
      — (Peire Rogier, Chantarai d’aquestz trobadors, (transcription de Michel Zink, Les Troubadours - une histoire poétique, 2013, p. 185-186))