schismatique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin schismaticus, plus avant, du grec ancien σκισματικος, skhismatikos (« relatif à une division »). Voir aussi schisme.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
schismatique schismatiques
\ʃis.ma.tik\

schismatique \ʃis.ma.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui fait schisme, qui est dans le schisme, qui se sépare de la communion d’une religion.
    • En termes d’insertion ecclésiale, ils ont tous, à un moment ou à un autre, étudié dans des pensions privées hors contrat tenues par des prêtres de la Fraternité Saint Pie X, fraternité schismatique d’avec l’Église, fondée par Monseigneur Lefebvre suite à la « crise catholique » (PELLETIER, 2002) postconciliaire, […]. — (Josselin Tricou, « Entre masque et travestissement : Résistances des catholiques aux mutations de genre en France: le cas des "Hommen" », dans la revue Estudos de Religião, vol. 30, n° 1, jan.-avr. 2016, p. 53)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
schismatique schismatiques
\ʃis.ma.tik\

schismatique \ʃis.ma.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui fait schisme.
    • … ses sujets, du reste, tous schismatiques eutychiens, ne voyaient aucun inconvénient à la présence de ces prédicateurs, dont les croyances religieuses étaient si éloignées des leurs. — (Arnauld d’Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
    • Plus la lutte contre les schismatiques s’aggrave, plus l’Église s’acharne contre les juifs, qu’elle soupçonne d’être de connivence avec les hérétiques. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)


Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]