scolastique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Scolastique

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1625) Du latin scholasticus (« écolier, relatif à l’école »), du grec ancien σχολαστικός, scholastikos (« relatif à l’école »), dérivé de σχολή, scholè (« école »).

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
scolastique scolastiques
\skɔ.las.tik\

scolastique \skɔ.las.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Qui appartient à l’école.
  2. (En particulier) Ce qui s’enseignait suivant la méthode des écoles de théologie et de philosophie au Moyen Âge.
  3. (Figuré) (Péjoratif) Académique ; formel.
    • Grâce à l’argumentation toute scolastique de son interlocuteur, le comte venait de s’enferrer lui-même. (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T. 2, 4, 1833)
    • Proudhon espère que le duel sera prochain […] Il y a dans toute son âme un bouillonnement qui la détermine et qui donne à sa pensée un sens caché, fort éloigné du sens scolastique. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VI, La moralité de la violence, 1908, p. 302)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
scolastique scolastiques
\skɔ.las.tik\

scolastique \skɔ.las.tik\ féminin

  1. (Philosophie) Théologie ou philosophie scolastique (adjectif sens 2).
  2. (Par analogie) (Péjoratif) Doctrine oiseuse.
    • Nos pères ont excellé dans cette scolastique, qui comprend la partie lumineuse des discussions politiques. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La grève prolétarienne, 1908, p. 199)
    • Le triumvirat déclenche contre lui de nouvelles polémiques, bientôt frénétiques, dans lesquelles l’argumentation fait place à une scolastique forgée pour les besoins de la cause et oppose sans fin le léninisme au trotskisme, comme la vérité révélée à l’hérésie, le mal au bien, le salut à la perdition. (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Mais cette scolastique de l’espionnage, et la méthode si raisonnable des recoupements, enivrent ceux qui y participent, et encore plus ceux qui les ont inventées. (Alain, Souvenirs de guerre, p.207, Hartmann, 1937)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
scolastique scolastiques
\skɔ.las.tik\

scolastique \skɔ.las.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui enseigne la théologie ou la philosophie suivant la méthode scolastique (adjectif sens 2).
    • Les professeurs portaient le nom de scolastiques ou d’écolâtres, dénomination qui devait servir à caractériser les méthodes et les doctrines qu’ils professaient. (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1966)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]