scrogneugneu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1884)[1] Altération par euphémisme ou tabou de sacré nom de Dieu ! avec une forme ancienne sacrégnongnieu.

Interjection [modifier le wikicode]

scrogneugneu \skʁɔ.ɲø.ɲø\

  1. Juron qui exprime le déplaisir.
    • Scrogneugneu ! Scrogneugneu ! Scrogneugneu ! Scrogneugneu ! Si ce n’est pas la honte ça ! Frapper un vieil homme comme moi, au soir de sa vie ! — (Maxime Louis Kassi, Aya, p. 75, Gerthe, 2001)
    • Sans devenir un spécialiste d’histoire, vous devez bon gré mal gré vous y mettre, scrogneugneu ! La maîtrise s’affirme d’abord par un rappel à l’ordre : […]. — (Mounir Laouyen, Perceptions et réalisations du moi, p. 249, Presses universitaires Blaise Pascal à Clermont-Ferrand, 2000)

Synonymes[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
scrogneugneu scrogneugneux
\skʁɔ.ɲø.ɲø\

scrogneugneu \skʁɔ.ɲø.ɲø\ masculin

  1. Bougon.
    • En puis, face au chaos, en bon scrogneugneu, je me barricadais, m’exprimant avec fougue sur ce que j’aime et déteste, […]. — (Pierre Debray-Ritzen, Jusqu’à la corde, p. 101, Albin Michel, 1989)

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
scrogneugneu scrogneugneux
\skʁɔ.ɲø.ɲø\

scrogneugneu \skʁɔ.ɲø.ɲø\ masculin

  1. Bougon.
    • Notre homme était un officier supérieur à la retraite qui cachait, j’allais l’apprendre assez vite, une fine culture littéraire derrière son côté scrogneugneu. — (Georges-Noël Jeandrieu, La Société Jupiter, p. 115, Éditions du Seuil, 1988)
  2. « scrogneugneu », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage