se lécher les babines

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de lécher et de babine.

Locution verbale [modifier le wikicode]

se lécher les babines \sə le.ʃe le ba.bin\ (se conjugue → voir la conjugaison de lécher)

  1. (Sens propre) Se passer la langue sur les lèvres en signe de contentement.
    • En sortant, nous avons revu le dogue qui continuait son festin, il avait presque fini son plat de tripes crues, il se léchait les babines et on venait de lui servir pour dessert le péritoine d’un mouton ; il est très gras et a l’air farouche. — (Gustave Flaubert, Par les champs et par les grèves, 1881, Œuvres complètes, t. 10, Club de l’honnête homme, Paris, 1973, p. 150)
  2. (Figuré) Se régaler, se délecter.
    • Elle a un cassis... je ne te dis que ça, François... un cassis dont le roi de Prusse et son épouse se lécheraient les babines tous les jours avec l’empereur d'Autriche et le czar de toutes les Russies s’ils pouvaient en avoir la recette. — (Alfred Assollant, Récits de la vieille France : François Buchamor, Delagrave, 1886, p. 361)
    • Un siège avait été refusé à Edvard Benès à la table de leur festin diplomatique, car il figurait au menu. C’était lui qu’il s’agissait de manger. À la cantonade, Polonais et Hongrois se léchaient les babines. — (Louise Weiss, Combats pour les femmes, 1934-1939, A. Michel, 1980, p. 213)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]