se perdre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Forme pronominale du verbe perdre.

Verbe [modifier le wikicode]

se perdre \sə pɛʁdʁ\ pronominal 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire naufrage.
    • Dès le second jour de notre traversée, nous arrivâmes en vue des Orcades. […]. Dans ces parages se sont perdus des milliers de navires, au nombre desquels on compte les vaisseaux de l’Invincible Armada. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 28)
    • À 2 milles dans l’est-nord-est se trouverait une roche couverte de 2 mètres d’eau, désignée sous le nom de Helen, porté par un brigantin de Dundee qui s’y perdit le 19 avril 1824 : […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. Disparaître.
    • Le paysage était d'une indicible grandeur. De tous côtés surgissaient des montagnes plongeant à pic dans la mer, tandis que leurs cimes neigeuses se perdaient dans les nuages; […]. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 31)
    • D'autres se perdront, exilés de nulle part, s'oublieront dans un anonymat total, sous un faux nom. Anonymes même dans la mort, parfois. — (Sylvie Quesemand-Zucca, « Remarques d'une psychiatre-psychanalyste sur les défis que pose la grande exclusion », chap. 8 de Clinique psychanalytique de l'exclusion, sous la direction d'Olivier Douville, Dunod, 2012, page 205)
  3. S’égarer ; errer.
    • Achevons de nous mêler aux soixante mille habitants que renferme actuellement la capitale géorgienne. Perdons-nous à travers le labyrinthe de ses rues, au milieu de sa population cosmopolite. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  4. (Figuré) Se dissiper ; s'évaporer.
    • Le parfum de cette liqueur, de cette essence s’est perdu.
  5. (Figuré) Passer, s'effacer, s'atténuer insensiblement.
    • Ces couleurs, ces nuances se perdent l’une dans l’autre.
  6. (Figuré) S’enfoncer en terre, y disparaître ; se jeter dans un confluent, en parlant de cours d’eau.
    • L’oued En-Nedja coule à nos pieds dans un ravin verdoyant et se perd dans un paysage rocheux au Sud-Ouest. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 111)
    • Cette rivière se perd, va se perdre dans telle autre, dans un lac.
  7. (Figuré) Cesser d’être frayé, en parlant d'un chemin.
    • Le sentier se perd dans les rochers.
  8. (Figuré) Cesser d'être pratiqué, d'être utilisé.
    • Cet usage se perd de jour en jour.
    • Ce mot s’est perdu, cette acception du mot s’est perdue.
    • Il y a des claques qui se perdent !
  9. (Religion) Se damner.
    • Beaucoup de pécheurs se perdent par gourmandise et par luxure.

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « se perdre »